Storytelling mon amour

Le storytelling visuel, cette arme super puissante qui peut être utilisée (version old school) pour vous vendre du Coca en vous faisant croire que vous allez être plus heureux, c'est aussi le pouvoir d'être mémorable, de toucher les gens de maniere efficace et durable par une histoire, une émotion qui parlera à notre public. Dans mon travail, j'utilise le storytelling autant que possible. Cela veut dire de mettre toujours l'humain et l'émotion en avant, et cela est d'autant plus efficace quand on a plusieurs sens à exploiter (l'ouie et la vue pour la video par exemple)

Prezi, superbe outil de présentation, organisait aujourd'hui un webinar sur le storytelling B2B. http://bit.ly/1QXEvLL

C'est intéressant de voir comment cette technique évolue au fil du temps et des usages (des média et réseaux sociaux notamment). Instagram, Snapchat, youtube...tout autant d'utilisation différente du storytelling.

Voici ce que j'ai retenu de ce webinar très passionnant :

1. En fait, il ne faut pas faire du B2B, nous évoluons vers du P2P storytelling, people 2 people, on oublie peu a peu la distinction entre les entreprises, la structure, et les êtres humains derriere, qui prennent les décisions. Quand nous choisissons de faire du business entre pros, on est d'accord, on choisit d'abord un être humain, avant un nom commercial. Il faut bien sur que ce nom commercial porte des valeurs qui parlent aussi fortement à nos interlocuteurs et que ce soit en phase avec ce que le représentant de cette marque projette. Seulement le représentant de cette marque/entreprise va devoir s'approprier le message autant que possible, et ne plus parler de l'entreprise mais de lui meme ou de l'équipe qu'il représente.

2. dans la meme idée, il est maintenant crucial d'être authentique, vrai. Aussi les images stock toutes parfaites et cliniques sont moins impactantes, mémorables, que les photos un peu moins parfaites, un peu moins posées mais avec de vraies connections, de vraies émotions. Comme pour la vulnérabilité chez les personnes, les non-perfections sur des photos sont acceptés comme montrant leur authenticité. Attention, ca ne veut pas dire qu'on en a fini de faire appel à un bel éclairage et des photos de qualité, c'est essentiel pour votre image de marque, seulement on va un peu moins perfectionner les portraits, on va choisir la photo entre 2 poses, le moment ou tout le monde interagit naturellement etc.

3. Le storytelling B2B c'est finalement trouver l'histoire qui va faire que notre interlocuteur sera convaincu qu'il a fait le bon choix en nous choisissant. Comme tout storytelling l'interlocuteur, sa propre histoire, ses pensées, ses interets sont essentiels, l'histoire que nous lui racontons va se focaliser sur un parcours similaire au sien, ou en quoi notre offre a aidé quelqu'un récemment, avec du concret à présenter et du coup en filigrane,  en quoi cette offre peut l'aider lui. 

4. On serait tenté de penser qu'il y a certains services auxquels le storytelling ne se prête pas car il n'y a peu d'émotion dans le processus d'achat. Et ce serait bien dommage de penser cela car le storytelling est ce qui va permettre à une marque d'être plus mémorable, et d'accéder à une relation plus personnelle. Finalement dans tous les achats de services et produits il y a une histoire à raconter, cela peut être l'émotion générée grace à ce produit/service, par exemple le confort/bien être ou la sécurité...

A noter que les webinars sont de plus en plus populaires, les personnes souhaitant mieux connaitre un sujet vont choisir à 77% un webinar pour avoir une vue synthétique dessus, aussi c'est l'opportunité d'utiliser de storytelling visuel sous toutes ses formes, et de bénéficier d'une plus grande interaction avec des prospects potentiels.